Comment investir dans un EHPAD ?

On estime que d’ici, 2050, le nombre de la population de plus de 65 ans grimpera de 10 à 18 millions de personnes en France. C’est en ce sens, que l’investissement dans les maisons destinées à accueillir ces personnes, est actuellement un placement à ne pas prendre à la légère. Dans quelle résidence alors investir ? Comment faire pour investir ? Quelles sont les précautions à prendre pour optimiser l’investissement ?

Investir dans un EHPAD : signification

Il existe deux possibilités pour pouvoir investir dans les résidences de service accueillant des personnes âgées. Ainsi en est-il des résidences seniors et de l’EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes). Tandis que les premières sont destinées à recevoir des personnes âgées dépendantes, les secondes sont destinées à accueillir des personnes âgées qui ne peuvent plus être maintenues à domicile à cause de leurs pertes d’autonomie physique ou psychique. En général, les EHPAD se spécialisent dans le traitement des maladies liées à la vieillesse et les services qu’offrent les résidences EHPAD s’étendent aux services médicalisés jusqu’aux tâches liés à la vie quotidienne (repas, toilette, coucher…) des résidents.

Investir dans un EHPAD : fonctionnement

L’investissement dans une résidence de service de type EPHAD présente plusieurs avantages. Pour faire un placement dans un EHPAD, plusieurs critères doivent être pris en compte.

Acquérir un EPHAD

Il existe diverses façons d’acquérir un logement en EHPAD. La première méthode est d’acheter un bien ou plusieurs chambres destinés à cet objectif. L’achat peut se porter sur un logement neuf, un logement d’occasion (revente de particulier à un particulier) ou encore un logement externalisé (une revente faite par un exploitant à un particulier). À côté de l’achat, l’investisseur peut également acquérir un logement en EHPAD en faisant construire ledit logement.

Choisir un exploitant

acquérir un logement en EHPADUne fois le programme EHPAD choisi, l’investisseur a l’obligation de choisir un exploitant pour gérer le bien. Le rôle de l’exploitant consiste à gérer la résidence et à s’adonner aux tâches quotidiennes de gestion locative (trouver un locataire, encaisser les loyers, gérer les charges de copropriété, effectuer les réparations…).

Signer un bail commercial

Afin de matérialiser l’investissement, un bail doit être signé entre le propriétaire et le gestionnaire. La durée du bail est soit de 9 ans soit de 12 ans.

Investir dans un EHPAD : les précautions à prendre

Comme tout investissement locatif, l’emplacement du bien est un critère à ne pas négliger. Il est conseillé d’investir dans un lieu où il n’y a pas de concurrence directe. Le choix de l’exploitant doit aussi être fait minutieusement. En cas de gestionnaire défaillant, le propriétaire risque de ne pas recevoir le loyer escompté, ou pire, de perdre le capital investi. Il est conseillé d’investir avec un exploitant expérimenté et renommé.

Il est enfin à noter que, l’avantage de l’investissement dans un EHPAD est soit une réduction d’impôt à hauteur de 11 %, soit la déduction des charges liés à la location sur le revenu locatif, l’amortissement du bien et de l’immobilier ainsi que la possibilité de récupérer la TVA.

Separator image Publié dans EHPADet est étiqueté avec .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *